Paroisse Saint-Gérard-Magella

Informations de contact

656, rue Gauthier, Larouche, QC, G0W 1Z0

Téléphone :  418 547-0857
Télécopieur :  418 547-6496
Courriel :  stgerardmajella@hotmail.com

Pour lire le journal  « Le Rappel »

Historique

Comté et diocèse de Chicoutimi. Cette mission, fondée en 1921, fut d’abord desservie par le curé de Saint-Bruno. Un curé y réside depuis 1924, date de l’ouverture des registres de la paroisse. La chapelle est construite à l’ouest du canton de Kénogami, sur le lot 51 du rang IV de ce canton. Le territoire de cette mission comprend une partie des cantons de Kénogami et de Labarre, détachée des paroisses de Saint-Joseph-d’Alma et de Saint-Bruno. La municipalité de la paroisse de Larouche a été érigée le 21 mars 1922, en vertu de l’Acte 12 Geo. V, chap. 116. Cette jeune paroisse est située sur le parcours du chemin de fer Canadien National. Le nom du canton de Labarre a été donné en mémoire d’Antoine-Joseph Lefebvre de la Barre, ancien gouverneur du Canada sous le régime français. Le canton de Labarre a été érigé le 25 avril 1855. Le nom de Larouche a été donné à la paroisse parce que le premier colon était un nommé Larouche et que plusieurs familles de cette localité portent ce nom. Pop. 500. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.413)

 

En 1895, M. William Larouche s’installe à Larouche et devient ainsi le premier résidant. L’abbé Almas Larouche, curé de Saint-Bruno, dessert la première mission. L’abbé Arthur Guay le remplace en 1906. En 1907, on construit la première chapelle, à l’emplacement de l’église actuelle. Cette chapelle est placée sous le patronage de Saint-Gérard-Majella envers qui l’abbé Larouche avait une dévotion particulière. De 1911 à 1921, l’abbé Horace Gaudreault, curé de Saint-Bruno, assure la mission de Saint-Gérard-Majella.

 

En 1921, l’abbé Joseph Lalancette, vicaire à la paroisse Saint-Bruno est chargé de la mission à Saint-Gérard-Majella. Au mois de juillet 1924, il est nommé curé et il prend la charge de la paroisse le 28 août de la même année.

 

Alors qu’en 1924, les eaux du Lac-Kénogami vont submerger les terres environnantes, le presbytère de Saint-Cyriac (portes, fenêtres, bois de plancher et pièces de charpente) est déménagé à Larouche et l’abbé Lalancette s’y installe en décembre. On transporta les matériaux à Larouche en passant par l’ancien chemin du Lac-Kénogami menant à Hébertville. On devait passer par Saint-Bruno pour arriver à Larouche. Durant cette même année, la chapelle est agrandie tout en gardant le corps central, on y ajoute une façade et un clocher. On prolonge l’église pour y ajouter le sanctuaire et une sacristie. Le 25 juillet 1925, Mgr Thomas Labrecque bénit l’église.

 

L’érection canonique de la paroisse a lieu le 15 juin 1956 par un décret promulgué par Mgr Georges Melançon.

 

Comme l’église a subi l’usure du temps et qu’elle est devenue trop petite pour la population, on construit une nouvelle église (église actuelle) en 1960. L’église Saint-Gérard-Majella est l’oeuvre de Évans St-Gelais, architecte du bureau Saint-Gelais, Tremblay de Jonquière, celui-là même qui a créé les plans de l’église Saint-Raphaël. Le 18 décembre, Mgr Marius Paré, évêque auxiliaire de Chicoutimi procède à la bénédiction de la nouvelle église.

 

Le 22 juin 1969, Mgr Marius Paré nomme une équipe diocésaine de la pastorale des Vocations. Celle-ci s’installe au presbytère. Sous la responsabilité de l’abbé Édouard Villeneuve curé de la paroisse et directeur de la pastorale des vocations, l’équipe est aussi chargée de l’animation pastorale de la paroisse.

 

De 1974 à 1990, quelques curés se succèdent. En 1990, une équipe pastorale responsable de l’animation pastorale de Saint-Georges assure également celle de Saint-Gérard-Majella. En 1991, l’abbé Jean Gagné est nommé curé, non résident tout en demeurant membre de l’équipe sacerdotale de Saint-Dominique.

 

Le 12 octobre 1997, une équipe pastorale formée de l’abbé Jean Gagné et de Mmes Huguette Labonté, Raymonde Simard, Christiane Baril et de M. Paul Thivierge est nommée responsable de l’animation pastorale de la paroisse.

 

Le 4 décembre 1999, l’équipe pastorale est composée des abbés Jean Gagné et Maurice Ouellet et de Mmes France Fortin et Danielle Girard, agentes de pastorale et de Mme Huguette Labonté, bénévole. Cette équipe est aussi responsable de l’animation pastorale des paroisses Saint-Georges et de Saint-Albert-Le-Grand.

 

Le 22 janvier 2004, les deux équipes pastorales responsables respectivement de l’animation des unités pastorales Saint-Albert-Le-Grand, Saint-Gérard-Majella et Saint-Georges, de même que Saint-Cyriac, Saint-Dominique et Saint-Raphaël, s’unissent pour ne former qu’une seule unité pastorale.

 

En 2002, la Fabrique Saint-Gérard-Majella se départit du presbytère. Celui-ci est devenu le « Centre international d’exposition de Larouche » (CIEL). Les bureaux de la fabrique sont aménagés dans une partie de l’église actuelle donnant sur la rue Gauthier. On profite de l’occasion pour aménager une salle de réunion dans le jubé

 

La croix
Lors de la célébration de la Veillée pascale du 29 mars 1997, on a procédé à la bénédiction d’une nouvelle croix et d’une sculpture du Christ ressuscité, oeuvres de Majella Ouellet de Larouche et de sa soeur jumelle, Majolaine Ouellet d’Hébertville.